Un conseiller disponible au

Couverture 5G : quelles sont les villes les mieux loties ?

C’est à cette question que le courtier spécialisé dans les télécoms Ariase répond en publiant un palmarès intéressant à partir des données de l’ARCEP. Le classement se penche en effet sur les villes françaises qui bénéficient de la meilleure couverture 5G, parmi les 1500 communes déjà bénéficiaires. Il les répartit par taille, en quatre catégories. Enfin, l’indicateur retenu est le nombre de sites 5G par tranches de 1 000 habitants. Les résultats à la loupe.

Paris, la grande absente au palmarès des métropoles 

La capitale se distingue par son absence surprenante de ce palmarès. Il se murmure toutefois qu’elle devrait y entrer à la fin du premier trimestre. D’abord freinée par des réticences d’ordre environnemental, cette téléphonie mobile nouvelle génération tend désormais à apparaître comme un bon point du point de vue de la compétitivité des territoires. C’est Nice qui trône en tête de cette catégorie avec 0,37 sites pour 1 000 habitants. Pour rappel, elle était déjà la toute première à être couverte dès novembre dernier. Elle fait ainsi mieux que Montpellier (0,32), Marseille (0,30) et Lyon (0,24). Suivent enfin Toulouse, Strasbourg et Bordeaux.

Dans les grandes villes, la meilleure couverture 5G est à Cannes

La catégorie rassemble les villes de 50 000 à 200 000 habitants. Le Sud-Est se démarque avec plusieurs villes bien classées dans cette tranche. Ainsi, comme sa voisine Nice, Cannes est en tête avec 0,37 sites couverts par la 5G pour 1 000 habitants. Le Rhône abrite quant à lui la seconde et la quatrième ville du classement, à savoir Vénissieux et Villeurbanne qui accueillent respectivement 0,36 et 0,33 sites pour mille âmes. Aix-en-Provence est troisième avec un score de 0,34. Il apparaît que les meilleures couvertures 5G proviennent en général d’un déploiement simultané des quatre opérateurs. Dans la suite du palmarès, on retrouve aussi les départements 91, 92, 93 et 94 qui bénéficient d’un taux de couverture compris entre 0,21 et 0,24.

Quid des petites villes de moins de 20 000 âmes

On pourrait raisonnablement croire que les opérateurs ciblent en priorité les territoires les plus peuplés pour déployer la 5G. Pourtant, le palmarès classe vingt petites villes entre 0,52 et 0,93 sites couverts par tranche de 1 000 habitants. C’est bien mieux que bon nombre de zones démographiquement plus denses.  La stratégie de Free vient clairement troubler ce principe, puisque la firme de Xavier Niel a choisi de s’appuyer sur les réseaux hertziens déjà exploités pour la 4G. Ainsi, c’est la ville de Lesquin dans le 59, qui est la mieux couverte de l’Hexagone avec un score de 0,93.

Côté opérateurs, les offres commerciales de 5G se multiplient depuis l’attribution des fréquences aux enchères. Mais la couverture n’est pas homogène. Pour donner une idée plus précise du déploiement des antennes par opérateur, l’ARCEP publie son observatoire dédié régulièrement mis à jour. On y apprend qu’au 31 décembre, c’est Free Mobile qui était en tête avec 5.640 sites connectés à la 5G. 

Un conseiller disponible au
Retour haut de page