Un conseiller disponible au
Guide du mobile » Fréquences 5G, les jeux sont faits !

    Fréquences 5G, les jeux sont faits !

    C’est donc une procédure originale d’enchères qui a permis de répartir onze blocs importants de fréquences 5G entre les principaux opérateurs de télécoms. A l’arrivée, c’est Orange qui a remporté la plus belle mise, suivi de SFR. Bouygues Telecom et Free sont ex-aequo en fin de file. Les détails de ces enchères fructueuses pour l’État.

    Les résultats chiffrés des enchères dédiées à la 5G

    Pour rappel ce sont des blocs de 10 MHz qui faisaient l’objet de ces enchères principales du 29 septembre, ceux-ci venant s’ajouter aux blocs de 50 MHz déjà précédemment distribués à chacun des quatre opérateurs, pour 350 millions d’euros/pièce. A noter, une limite de 100 MHz par opérateur était fixée :

    – le plus grand nombre de blocs a été attribué à Orange qui a pu en acquérir quatre mardi au prix de 504 millions d’euros, soit 90 MHz de fréquences au total, pour 854 millions d’euros ;

    – SFR s’est quant à elle offert trois blocs de 10MHz payés 378 millions d’euros, soit 80 MHz en tout, pour la somme de 728 millions d’euros ;

    – enfin, Bouygues Telecom et Free récoltent 70 MHz chacun, en déboursant 252 millions d’euros pour les deux blocs achetés mardi et 602 millions d’euros au total.

    A l’addition, l’Etat a donc empoché 2,786 milliards d’euros. Suivra une enchère dite « de positionnement » destinées à répartir le centre et les extrémités de la bande de fréquences, données techniques qui influeront à terme sur la fluidité des réseaux 5G. Les quatre opérateurs, quant à eux, se préparent à lancer la commercialisation de forfaits 5G dès la fin de l’année.

    Un bilan post-enchères 5G contrasté

    L’ARCEP, posé en gendarme de ces opérations de répartition entre les différents opérateurs, a tenu à saluer le très fort engagement des quatre acquéreurs. Lors de l’annonce des résultats au siège d’Ericsson France, le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O a également souligné la symbolique importante du résultat des enchères, dépassant largement le minimum attendu de 2,170 milliards d’euros.

    Si du côté politique, on se félicite de ces résultats, une vive opposition se maintient quant au déploiement de la 5G en France. A la fois politique, citoyenne et écologique, portée par des élus, comme par des associations et autres ONG, elle s’appuie sur les potentiels risques sanitaires et environnementaux.

    Un conseiller disponible au
    Retour haut de page