Un conseiller disponible au
Guide du mobile » LA CLÉ 3G EN DÉTAIL

    LA CLÉ 3G EN DÉTAIL

    Focus sur les principales caractéristiques d’une clé 3G, accessoire pratique pour se connecter où que l’on soit. Quel est le fonctionnement d’une clé 3G internet ? Avec quels autres périphériques emploie-t-on cette clé ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’une clé 3G ?

    Sommaire :
      Article mis à jour le 11 décembre 2019

      C’est quoi la clé 3G ?

      Une clé 3G ressembleà une clé USB classique et lui doit son nom. C’est un périphérique qui se branche sur le port USB d’un ordinateur. Munie d’un modem radio et d’une carte SIM, elle assure une connexion internet en utilisant le réseau 3G.

      C’est une alternative aux box qui exploitent l’ADSL ou la fibre optique. Il existe également des solutions de boîtiers autonomes, comme l’Airbox d’Orange ou encore la Bbox Nomade de Bouygues, qui fonctionnent comme un modem.

      Comment fonctionne une clé 3G internet ?

      Le fonctionnement d’une clé 3G esttrès simpleil s’apparente à celui d’un mobile. Il faut au préalable :

      • solliciter son opérateur pour connaître les conditions de l’abonnement à la clé 3G ;
      • souscrire un contrat avec un opérateur.

      Une fois en possession de la carte SIM, il convient de :

      • l’insérer dans sa clé ou son boîtier ;
      • connecter la clé à son port USB ou brancher son modem ;
      • rechercher le réseau Wi-Fi qui permet de naviguer sur internet.
      cle 3g

      Les avantages d’une clé 3G

      Comme toutes les solutions de téléphonie, la clé 3G présente les avantages suivants :

      • une grande mobilité, l’usager ne dépend d’aucun hotspot Wi-Fi ;
      • un coût du forfait qui débute à moins de 10 euros et s’échelonne jusqu’à 30 euros pour le Let’s Go d’Orange ;
      • une réelle facilité d’utilisation.

      Les inconvénients d’une clé 3G

      Les inconvénients les plus importants de la clé 3G sont les suivants :

      • le débit d’environ 15 Mbit/s est assez lent par rapport à la 4G. Il peut néanmoins varier à la hausse selon l’opérateur ;
      • le boîtier peut représenter un certain coût en supplément de l’abonnement, en général de l’ordre de 50 euros.
      • la couverture reste limitée à la France, aux DOM, voire à l’Europe dans certains cas. Il est nécessaire de souscrire un contrat spécifique pour une zone géographique plus large si l’on veut bénéficier d’une connexion à l’étranger en utilisant sa clé 3G internet. Cela peut faire considérablement gonfler le montant de la facture.
      • l’offre de téléphonie de plus en plus étendue tend à réduire l’usage de la clé 3G internet. Seuls quelques opérateurs comme Orange, Bouygues ou Free continuent de commercialiser ce périphérique.
      Un conseiller disponible au
      Retour haut de page