09 87 98 01 49
Profitez de nos offres partenaires
Guide du mobile » Le faible trafic 5G sur le territoire français

    Le faible trafic 5G sur le territoire français

    Sommaire

      Si toutes les conditions d’utilisation sont désormais réunies, le trafic 5G demeure très faible dans l’Hexagone. Quelles sont les raisons de cet attrait limité des Français pour la cinquième génération de téléphonie mobile ? Pour y voir plus clair, quid du déploiement et de l’usage effectif de la 5G.

      Qui peut profiter de la 5G sur le territoire français ?

      Pour utiliser le réseau 5G, trois conditions doivent être réunies :

      • D’abord, il convient évidemment de se situer dans une zone couverte par l’opérateur choisi ;
      • Ensuite, il faut avoir contracté un forfait proposant la 5G auprès de cet opérateur ;
      • Enfin, il faut disposer d’un téléphone compatible avec cette technologie.

      En ce qui concerne le déploiement effectif, tous les opérateurs historiques s’y attèlent pour que le maximum de Français puissent profiter de la 5G.

      Pour rappel, c’est SFR qui a inauguré la 5G à Nice. L’opérateur couvre actuellement les plus grandes villes françaises comme Paris, Bordeaux, Marseille ou Montpellier.

      Idem pour Bouygues Telecom qui est présent dans 28 grandes villes ainsi que 1300 communes, comme le détaille la carte virtuelle de l’opérateur.

      Orange a également mis à disposition une carte des zones couvertes par la 5G. En plus des principales grandes villes, des communes telles que Grenoble ou Orléans bénéficient de la couverture 5G de l’opérateur historique.

      Enfin, Free dispose à ce jour du plus grand nombre de sites couverts en 5G. Il faut toutefois préciser que sur un peu plus de 8000 sites, seuls 824 bénéficient de la fréquence qui génère les débits les plus importants. Par conséquent, avec une majorité de sites en fréquence 700 MHz, l’opérateur offre surtout des débits assez faibles par rapport au potentiel attendu de la 5G.

      Tous opérateurs confondus, il faudra attendre encore un peu… Concrètement, l’Hexagone ne devrait être intégralement couvert qu’à l’horizon 2030 !

      Le trafic 5G à la loupe

      Moins de 1% ! C’est la part actuelle de la 5G dans le trafic total, selon le PDG de Bouygues Telecom, Olivier Roussat. Après quelques mois d’existence, force est de constater que la nouvelle génération de téléphonie mobile peine à emporter l’enthousiasme des consommateurs. Et pour cause, bien que très prometteurs, les bénéfices de cette technologie tardent à se faire sentir. 

      En réalité, les usages vraiment innovants apparaîtront à partir de 2023. C’est la raison pour laquelle le PDG de Bouygues avait d’ailleurs demandé un report du processus d’enchères d’attribution des fréquences 5G. L’accès effectif à la 5G apparaît ainsi prématuré au regard des attentes. 

      Alors certes, les débits plus élevés comptent dans la balance, mais ils peuvent encore décevoir selon les zones … Et les applications qui feront véritablement la différence peinent à émerger, notamment en matière de jeux en réalité virtuelle ou augmentée. L’apport réel de la 5G est donc encore trop difficile à appréhender et n’a pour le moment séduit que très peu de Français.

      09 87 98 01 49
      Profitez de nos offres partenaires
      Retour haut de page